TÉLÉCHARGER LES HÉRITIERS DENKIDIEV

Les chevaliers d’emeraudes vous ont fait vibrer! Je vous épargne les très nombreux voyages -dans le temps et dans l’espace , sans oublier les très nombreux repos, ablutions, le tout nappé avec l’éternel sauce à la guimauve qui, contrairement à l’usage qu’on en attend, me monte au nez plus vite que la moutarde. Pour la première fois, Enkidiev connaît la paix. Je suis heureuse de voir qu’après le jeune Wellan en couverture, nous avons devant nos yeux un Pardusse, espèce déjà rencontrée dans les Chevaliers d’Émeraude. Il est vrai qu’avec toutes ces divinités on se perd un petit peu.

Nom: les héritiers denkidiev
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 49.83 MBytes

Il n’avait pas été facile pour lui de se laisser dorloter , car Jahonne était aux petit soins avec lui. Les héritiers d’Enkidiev partent à la conquête de terres inconnues. L’aventure de cette seconde saga va essentiellement se concentrer sur ces paysages nouveaux et méconnus, nous aurons donc des phases importantes d’exploration qui m’est très sympathique. Je suis impatiente de voir comment les autres vont réagir quand ils vont savoir que Wellan a été réincarné! Pour être franche, j’ai été obligé de prendre des notes pour me souvenir de qui était le père de qui, de qui s’était marié avec qui Mais la multiplication des personnages rend difficile leur reconnaissance en tout cas pour ma part j’ai eu beaucoup de mal.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de Babelio. Accueil Mes livres Ajouter des livres. Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures connexion avec. Les héritiers d’Enkidiev, tome 1: Renaissance infos Critiques 57 Citations 23 Forum. Ajouter à mes livres Lire un extrait. À Émeraude, Jasson est h Acheter ce livre sur. Critiques, Analyses et Avis 57 Voir plus Ajouter une critique. Signaler ce contenu Voir la page de la critique.

J’avais suivi les aventures des Chevaliers avec plaisir et engouement. C’est donc tout naturellement que je m’intéressais à la suite. J’envisageais cette nouvelle saga avec curiosité et quelques attentes. En effet, la clôture de l’histoire des Chevaliers d’Émeraude avait laissé quelques points inexpliqués, j’espérais donc trouver des réponses dans cette suite.

D’un autre côté, j’appréhendais une suite écrite pour faire une suite, sans originalité et reprenant les éléments précédents avec un nouveau grand méchant à combattre. Au final, pas de déception, un tome qui m’a satisfaite sur beaucoup de points. J’emmétrais cependant une petit point d’interrogation: Je pense que ce premier tome est surtout fait pour satisfaire les fans de la saga précédente. Les autres auront peut-être plus de mal à adhérer si ce n’est dans les derniers chapitres.

Allons-y pour une explication détaillée! Nous les retrouvons alors qu’ils reprennent une vie normale, tranquille et bien méritée. Ce train-train aurait pu être ennuyeux, mais les pages ont filé sans peine et sans ennui. J’ai observé avec plaisir l’évolution des relations entre personnages, parfois seulement ébauchées dans le dernier tome des Chevaliers. C’est parfois un peu trop happy-end ou un peu trop facile, à la limite du vraisemblable, mais après tout après toutes leurs peines nos héros ont bien le droit à une jolie fin!

Si je dois faire un léger reproche sur ce côté, ce serait à propos des listes de noms que l’on trouve dans les premiers chapitres. Leur utilité m’a laissée perplexe. Pour la plupart, ce sont des personnages inconnus ou peu vus, sans grande importance, du moins pour moi ; peut-être plairont-elles aux fans et inconditionnels du détail après tout?

Dans la premier moitié du livre, on se laisse ainsi porter par ces morceaux de vie de nos héros.

Seule la présence d’Onyx de temps à autre nous donne un fil conducteur. On le voit de plus en plus taciturne et retiré au gré de sa maladie. Enfin, à la fin de cette première moitié les nouvelles aventures se mettent doucement en place.

Celle de Hawke par exemple. J’attendais des explications pour l’histoire de ce personnage, me voici rassurée: Les explications sur des points restés obscurs arrivent et de nouveaux éléments sont développées ou seulement introduits: Sur la fin les évènements se bousculent et l’action entre véritablement en jeu face à la situation désespérée du roi Onyx. Pour finir, ces derniers chapitres nous promettent une belle aventure à venir.

  TÉLÉCHARGER ALLAN QUATERMAIN ET LA CITÉ DE LOR PERDU GRATUITEMENT

J’ai hâte de voir cela et de partir à la découverte de nouveaux mondes! Tome de transition, la première moitié satisfera les anciens lecteurs de la saga de l’auteur ; pour les autres, la découverte ce premier tome des Héritiers sera peut-être un peu plus compliquée car l’action reste limitée.

En ce qui me concerne, je suis donc satisfaite.

Les Héritiers d’Enkidiev

Madame Robillard nous propose quelque chose de nouveau, une aventure différente de ce qu’elle a déjà écrit. Ainsi je tiens à dire un grand merci à Livraddict et aux éditions Michel Lafon pour m’avoir permis de découvrir ce premier tome.

Je tiens héritiets d’abord lse indiquer que je n’ai pas lu la précédente saga du même auteur, à savoir Les Chevaliers d’Émeraude, dont ce livre est la suite. Mon avis ne se basera donc que sur ce que j’aurai lu dans ce livre.

La quatrième de couverture est alléchante, et nous promet une aventure où les Chevaliers du pays d’Émeraude doivent partir en quête d’une mystérieuse plante pour sauver leur roi, rongé par un poison.

les héritiers denkidiev

Je m’attendais donc à entrer rapidement dans l’aventure, mais j’ai très vite déchanté. Tout d’abord, parlons du prologue du livre, qui, pour moi, aurait dû être là pour éclairer les lecteurs ne connaissant pas la précédente saga. Personnellement, elle m’a complètement dérouté.

Je conçois qu’il soit difficile de résumer 11 tomes en seulement 3 pages. Cependant pour les premières pages lus par le lecteur, j’avoue que cette profusion de noms, et des retour dans le passé mal intégré ne m’ont pas permis de commencer agréablement ce premier tome.

En ce qui concerne l’histoire elle-même, je vais commencer par les quelques points positifs que j’y ai trouvé. Tout d’abord, le monde créé par l’auteur est assez grandiose: C’est très agréable de pouvoir trouver autant de différence et les us et coutumes de chaque espèces sont intrigantes: La plume de l’auteur héritierss également très facile à lire, malgré quelques petites bévues héritiere vocabulaire que j’ai trouvé hérifiers familier à certains endroits.

L’histoire lorsqu’elle commence nous intrigue, et me pousse presque à avoir envie de lire la suite, s’il n’y avait pas les points négatifs qui vont suivre. J’ai rencontré deux grosses problématiques lors de ma lecture de ce livre. La première, et pas des moindres, est l’abondance de noms! Je ne suis pas contre les histoires où de nombreux personnages se côtoient, mais je n’en n’avais jamais vu autant.

Pour être franche, j’ai été obligé de prendre des notes pour me souvenir de qui était le père de qui, de qui s’était marié avec qui Autre gros point négatif, les 22 premiers chapitres sur 26 au total ne m’ont pas paru indispensable ou du moins, pas dans ce premier tome. Il s’agit d’une perpétuelle succession d’histoire « banales ».

En effet, l’auteur nous raconte comment les denkkidiev Chevaliers, ayant combattus dans la précédente saga, reprennent le cours d’une vie normale. Ainsi nous avons le droit à des mariages, un nombre incroyable de naissances d’où les notes Je pense que cette partie est dédiée aux lecteurs de la précédente sage, qui veulent savoir ce que sont devenus leurs héros En conclusion, une lecture majoritairement décevante pour ma part, héritierx si les dernières 50 pages m’ont légèrement intriguée.

J’avoue vouloir tenter ma chance avec le tome 2, en espérant que les choses y avancent plus vite. Mon fils est denkidiiev de la série des Chevaliers d’Emeraude et il me tardait de découvrir l’auteure, que je ne connais pas. J’ai donc héritjers pour recevoir cette suite des Chevaliers.

Les héritiers d’Enkidiev, tome 2 : Nouveau Monde – Babelio

Tout d’abord ravie de la réception du livre, j’ai rapidement déchanté à la lecture. En effet, les trois premiers chapitres se présentent comme un uéritiers des différents chevaliers et de ce qui leur est arrivé après la guerre.

  TÉLÉCHARGER NICKY LARSON GENERIQUE GRATUITEMENT

les héritiers denkidiev

Même si Anne Robillard prévient qu’elle a cédé aux demandes des fans de la saga qui souhaitaient savoir ce que leurs héros étaient devenus, il me semble qu’il denkieiev possible d’intégrer les nouvelles des denkldiev dans des actions et non pas dans cette liste déroutante, c’est d’ailleurs ce qu’elle fait par la suite. Je ne sais pas ce qu’il en est pour les fans, mais pour ceux qui n’ont jamais lu la saga, c’est, du moins, assez insipide, voire lassant.

Ce livre est réellement une transition entre les chevaliers d’émeraude et la série suivante. A partir du quatrième chapitre, chacun d’entre eux est consacré de manière un peu plus détaillé à un chevalier en particulier. Bien que l’écriture de Anne Robillard soit plaisante, j’ai eu du mal à me passionner pour les personnages car j’ai eu l’impression que l’auteure ne me laissait pas le temps de les connaître. Au risque de me répéter, tout le monde n’a pas lu les chevaliers d’Emeraude.

les héritiers denkidiev

L’auteure devrait en tenir compte. En fait chacun des chapitres suivants se présente plutôt comme une nouvelle. Hritiers à petit les « nouvelles » s’entrecroisent ce qui nous permet de retrouver les chevaliers les uns après les autres.

Mais la multiplication des personnages rend difficile leur reconnaissance hérigiers tout cas pour ma part j’ai eu beaucoup de mal. Je pense que le deuxième tome ressemblera plus à ce que j’attends d’un livre de fantasy. Par ailleurs, l’univers d’ Anne Robillard est classique pour un livre de ce genre.

Au côté des chevaliers, on trouve la présence de quelques dragons, même s’ils ont été en grande partie exterminés, de chevaux dragons et de licornes. Quand aux habitants des différents royaumes, ce sont des Elfes, des Fées et des humains. Rien d’original, l’originalité n’étant de toute façon pas un gage de qualité, mais rien de déplaisant non plus.

Bilan Une lecture qui aurait pu être beaucoup plus agréable. Si jusqu’ici j’ai pu lire des suites sans avoir lu les tomes précédents et sans avoir été gênée par cette absence de hérutiers, il en va tout autrement avec ce livre.

Je ne le conseille pas à des lecteurs qui n’auraient pas lu la saga précédente. Par ailleurs, je n’ai pas réussi à le lire d’une traite. J’ai dû me forcer à effectuer de petites pauses pour pouvoir retrouver les personnages avec plaisir.

Afin de pouvoir me faire une idée plus réaliste de l’auteure, je me suis inscrite à une lecture commune des chevaliers d’Emeraude sur Livraddict. J’espère que cette lecture me donnera envie de me replonger dans la suite, cette fois-ci en lectrice avertie. Quand Anne Robillard écrit cette suite, j’étais en pleine lecture de la saga des Chevaliers d’Émeraude. Ayant plus qu’adoré ces douze premiers tomes, je me suis naturellement tournée vers sa suite.

Je défend ce tome qui est pour moi nécessaire. Beaucoup de fans en sont ressortis déçus, mais je vais tenter d’expliquer en quoi il était inévitable pour l’auteur.

Héritifrs sûr, à ma première lecture, j’avais un avis plus que mitigé, mais en le relisant, j’ai un tout autre avis sur la question. Évidemment, la guerre étant finie, il était impossible de voir des batailles ou une nouvelle guerre pointer son nez, néanmoins, si on sait lire entre les lignes, on s’aperçoit que ce tome est truffé d’éléments très intéressants!

La guerre est finie, ce tome nous montre à chaque chapitre un personnage ou un héitiers de personnages durant les 15 années qui ont suivi le début de la paix. Rien de bien palpitant à l’horizon me direz-vous et pourtant!